Maisons pour multihandicapés

Les Maisons pour multihandicapés de l’A.D.A.S.

L’A.D.A.S. (Association pour l’Accueil et le Développement des Aveugles Surhandicapés) a été déclarée à la Préfecture du Rhône le 26 novembre 1979. L’article 2 de ses statuts définit ainsi son objet : ” la création et la gestion de centres spécialisés destinés à accueillir des adultes aveugles et déficients visuels graves ayant d’autres déficiences associées et à faciliter leur développement et leur activité, et, d’une manière générale, la mise en œuvre de tous les moyens propres à les aider, tant sur le plan matériel que moral “.

L’accueil des résidants, hommes et femmes, se fait actuellement sur 2 sites, bientôt 3, du département du Rhône, sur orientation de la COTOREP, à partir de 18 ans. Le fonctionnement est celui d’unités de vie autonomes sur un modèle à caractère familial : cuisine par groupes, chambres individuelles…

Maison mère :
:: la Maison des Mollières à l’Arbresle, foyer d’accueil médicalisé (c’est à dire avec un forfait soins au titre de l’Assurance Maladie), a été ouverte en janvier 1987, sur l’initiative du père Lucien Côte, pour accueillir 33 résidants. Il n’existait auparavant aucune structure en France adaptée à la vie des multihandicapés aveugles ou malvoyants.

Maisons filles :
:: la Maison d’En-Haut à Haute-Rivoire, foyer de vie, a été ouverte en 1994.
Elle a permis d’élargir la capacité d’accueil existante (12 lits supplémentaires).

:: la Maison du Matin à Haute-Rivoire dont l’ouverture est programmée en 2003, accueillera 9 résidants pouvant bénéficier d’un mode et de conditions de vie relativement plus autonomes.

Le Directeur, par délégation du Conseil d’Administration, est garant du projet d’établissement. Celui-ci s’appuie sur des principes éthiques pour accueillir des personnes adultes aveugles et multihandicapées. Les trois établissements ont vocation à être des lieux d’accueil spécifiquement conçus pour assurer leur bien-être et leur épanouissement dans la vie quotidienne, grâce à un entourage attentif, à des actes de thérapeutique courante et à un apport éducatif.
Chaque résidant bénéficie d’un projet personnalisé. L’hétérogénéité des handicaps conduit à proposer à chacun un projet qui lui est propre. Il s’articule autour de 5 axes :

· sauvegarder les acquis de la personne
· favoriser son autonomie,
· l’accès à la créativité,
· la vie sociale,
· la participation du résidant.

Le quotidien est organisé de manière à favoriser l’attention due à chaque personne accueillie.
Une équipe de professionnels propose des activités aux résidants :

· ateliers de musique et chant,
· activité et prise en charge de kinésithérapie, psychomotricité, hydrothérapie, équithérapie, ergothérapie,
· prise en charge (assistée) d’animaux, équitation, jardinage,
· éventuelle et discrète participation à la cuisine et au ménage à la Maison des Mollières, forte participation à ces tâches à la Maison d’En-Haut,
· activités hors du site (fréquentation du marché de l’Arbresle, visites d’expositions, tournée en hélicoptère ou side-car, camps, chorale, gymnastique…).

La vie et les lieux sont organisés en unités de vie, regroupant de petits groupes de résidants, dont s’occupe une maîtresse de maison affectée à chaque groupe (préparation des repas, entretien…).

Président du Conseil d’administration : Aimé Daly
Directeur des établissements : Jacques Mercadier
Siège social : 1, rue du Docteur Rafin
69009 · Lyon
Tél : 04 74 26 94 19
Messagerie : mdm@la-maison-des-mollieres.asso.fr
Web : www.la-maison-des-mollieres.asso.fr